Les élèves à besoin particulier et inclusion.

Les différents accompagnements possibles au collège et au lycée

Il convient d’abord de déterminer le type de difficulté rencontrée : visuelle, motrice, intellectuelle, autres.
Selon l’impact sur les apprentissages et leurs origines (médicales, psychologiques, neurologiques...), les aides apportées seront différentes. Il est aussi nécessaire de prendre en considération le temps (depuis quand les difficultés existent) et l’efficacité des aides, lorsqu’elles existent. L’important est de savoir qu’il y a une aide possible.

Quelques notions élémentaires :

- Lorsqu’un enfant entre en 6° au collège, il bénéficie d’un accompagnement personnalisé (obligatoire) et d’aide aux devoirs (s’il le souhaite). Cet accompagnement vise à renforcer la compréhension des consignes, des leçons, des théorèmes mais il peut aussi s’agir de technique de prises de notes, de mémorisation, de gestion du temps...
En fait, selon les besoins des élèves, évalués en début d’année, les enseignants mettent au point ces aides.

- L’aide aux devoirs est un dispositif proposé aux collèges afin que les élèves puissent bénéficier d’un professeur pour faire les exercices demandés en classe. Sur la base du volontariat, cette aide peut s’avérer nécessaire lorsque les compétences attendues ne sont pas acquises. De plus, outre la possibilité de disposer d’un enseignant qualifié, cela permet de libérer du temps à la maison.

- À chaque trimestre (sauf en période de COVID), il y a une rencontre avec les enseignants. C’est le moment opportun pour évoquer des difficultés et évaluer le bénéficie des aides reçues.

Quelques dispositifs d’accompagnement :

- La SEGPA : Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté. Généralement conseillée pour des troubles des apprentissages, parfois troubles intellectuels ou moteurs.

- L’Ulis : Unité Localisée pour L’inclusion Scolaire conseillée pour les Troubles handicapants.

- La 3° Prépa-métier : proposée après la 4° générale, elle peut être intéressante si l’élève a déjà des objectifs de formation de courte durée. Il n’est pas nécessaire de savoir quel métier est envisagé, bien au contraire !

- Le dispositif relais : s’adresse aux élèves (de niveau 4°) démotivés et absentéistes, et propose, par l’intermédiaire de stage de courte durée, de trouver une formation susceptible de plaire ainsi que d’autres méthodes pour apprendre.

- La 3° alternance, Bozu ou AIP : proposée par quelques établissements et uniquement pour les élèves scolarisés dans l’établissement. Bien que ces dispositifs ont des appellations différentes, le fond reste le même. Ils sont proposés à des élèves de 3° générale qui décrochent, et permettent de se ressourcer en essayant de trouver une formation motivante. A l’aide de stages, les élèves découvrent différents métiers et cherchent celui qu’ils aiment le plus afin de décider de ce qu’ils feront l’année suivante au lycée professionnel. Les élèves préparent le [C.F.G.>https://eduscol.education.fr/756/certificat-de-formation-generale-cfc] et ont une orientation prioritairement vers des CAP.

- Les programmes adaptés : PPRE, PPS, PAI, APTA qui peuvent mis en place pour des élèves ayant des troubles des apprentissages, une maladie ou un handicap reconnu par la commission ASH.

Vous pouvez obtenir davantage d’informations en vous adressant toujours aux mêmes personnes : Le professeur principal, le CPE, le psychologue EN ou le chef d’établissement.

Pour aller plus loin : https://www.ac-noumea.nc/spip.php?rubrique309

Mise à jour : 21 octobre 2021

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères