La réforme de la voie professionnelle et les passerelles

Les grands changements

La réforme de la voie professionnelle

Tout comme la voie générale et technologique, la voie professionnelle se transforme afin de mieux s’adapter aux nouvelles technologies ainsi qu’à la diversité des publics.

Deux points essentiels :
- Les modules capitalisables qui permettent d’étaler les apprentissages jusqu’à une durée de 5 ans. Attention, tous les enseignements ne sont pas sous forme de modules, seulement quelques uns, d’autres doivent être obtenus dans un délai imposé.

- Le regroupement en famille de métiers qui permet de découvrir des "champs" connexes à une formation et donc de s’orienter plus tardivement. Par exemple, en 1er année de C.A.P. Métiers de la maintenance de véhicule, chacun étudie plusieurs champs de la maintenance (véhicule ou motocycle, voitures ou transport routier) puis choisit l’un ou l’autre en 2e année de C.A.P.

Pour aller Plus loin : https://www.ac-noumea.nc/spip.php?article4784

Les passerelles et immersions

De la même manière qu’en lycée général et technologique, il est possible de changer totalement de formation. Dans ces cas, une passerelle peut s’imposer.

Les passerelles s’effectuent lorsque :
- La formation souhaitée n’est pas dans l’établissement fréquenté. Même s’il n’y a pas de changement de filière, l’établissement d’accueil le demande souvent.
- La formation souhaitée est dans une autre famille de métiers et un autre établissement. Il s’agira alors d’établir le degré de qualification, les périodes de formation sont très souvent validées (elles ne seront pas à refaire), sauf avis contraire du maître de stage ou du chef d’atelier.

Très souvent, c’est la famille ou le lycéen qui le demande mais elle peut être proposée par le lycée professionnel à l’issu d’un conseil de classe, d’une équipe éducative ou d’une commission éducative. Il est nécessaire de constituer un dossier fourni par le chef d’atelier de la formation. Pour choisir ou élaborer un nouveau projet de formation, il est vivement conseillé de rencontrer le psychologue EN de l’établissement.

Les immersions ont toujours lieu au sein de l’établissement fréquenté mais sont de durées variables selon le projet du jeune. Lorsqu’il n’a pas de projet, ces immersions permettront de découvrir des formations avant de s’engager dans l’une d’elles. S’il y a un (voire plusieurs) projet de formation, elles serviront surtout à évaluer le degré de qualification ainsi que le comportement.

Dans tous les cas, l’affectation définitive dépend des places disponibles.

Notez toutefois que, lorsqu’il y a changement d’établissement, les procédures sont plus longues et plus incertaines d’aboutir que lorsque les démarches restent internes à l’établissement fréquenté.

Mise à jour : 1er juin 2021

Imprimer la page Modifier la taille des caractères Modifier la taille des caractères
Dans la même rubrique